AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 calixte newton.uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message

Invité Invité



MessageSujet: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 8:37

CALIXTE ; NEWTON



EVERY STORY MUST BE WRITTEN
    Et une autre journée qui se finissait, au moins aussi pourrie que la précédente. Le mot était peut-être peu charmant, mais je ne voyais aucun autre qui pourrait qualifier l'enfer que je vivais chaque jour. Pourtant, tous les autres adolescents de Spring Hill marchaient dans les mêmes rues que moi, allaient dans le même lycée que moi et devaient écouter les sornettes de tous les élèves comme moi. Seulement, ma perception des choses étaient différente. Était-ce une question de génétique, ou était-ce mon histoire qui m'avait rendue aussi antipathique, je ne le savais pas. J'étais une sorte de zombie. Je ne vivais pour rien, à part pour manger. Enfin, manger était quand même peu dire, puisque je me gavais plus qu'autre chose. Cela me dégoutait, mais mon cerveau prenait un grand plaisir à me faire céder à ces impulsions malsaines qui entrainaient chez moi des phases de grande culpabilité. Un sadique. Je poussais un soupir d'exaspération en posant mon sac de cours sur ma chaise, avant de m'assoir sur mon lit. J'étais tellement fine que le matelas ne s'enfonçait que peu .. ce qui différait des moments où mon ventre était tellement distendu que j'avais l'impression de peser deux centaines de kilos. Ça ne tarderait pas à arriver, comme c'était arrivé à ma mère. Souffrant d'hyperphagie, qui est une forme de boulimie dans laquelle les aliments sont choisis spécifiquement et où il n'y a pas de purge, elle avait fini par mourir à cause de son poids monstrueux. Je n'avais pas envie de devenir comme elle l'avait été, surtout en sachant que je ne me sentais déjà pas bien dans mon corps aujourd'hui. Je n'étais pas grosse, même le contraire, mais pourtant j'aspirais à devenir plus fine. Je me sentais comme emprisonnée dans une carapace qui ne m'appartenait pas, et qui ne reflétait absolument pas la personne que j'étais à l'intérieur. Une horreur. Raser les murs et baisser la tête ne suffisaient pas, mon angoisse et mon mal être allaient en grandissant au fil des années. Je passais une main dans mes cheveux de sauvageonne, avant de tourner le regard. Il croisa celui d'un cadre, qui au lieu d'être fièrement posé, était rabaissé. Quelqu'un était rentré dans ma chambre ? Étant dotée d'une mémoire assez impressionnante -une des seules choses dont je pouvais me vanter .. enfin dont je pourrais-, je repérais directement les objets qui n'étaient pas à la place qu'ils occupaient au matin lorsque je partais en cours. La seule personne qui habitait avec moi était mon père, mais je ne savais pas s'il se souvenait même que j'avais une chambre dans notre habitation. Je devais être une sorte de fantôme pour lui, tant il semblait ne pas me voir à chaque fois que nous étions proches. Cela m'attristait, mais en même temps m'arrangeait. Le moins de personnes s'occupaient de moi, le mieux j'étais. Rapidement, j'atteignais la commode et pris dans mes mains le cadre pour le replacer. Une photographie aux couleurs chatoyantes, au paysage accueillant, prise juste dans le jardin que l'on pouvait apercevoir par la fenêtre. Les personnages, un homme, dans la force de l'âge et une femme pareille, qui est bien magnifique sous ses quelques kilos en trop. Au milieu, une petite fille, de 6 ans à peine, avec un sourire grand comme ça. J'avais vraiment du mal à croire que c'était moi, tant cette fille me semblait détachée de la personne que j'étais devenue aujourd'hui.

    Bien sûr, on pouvait reconnaître les tâches de rousseur. Mes cheveux bruns. Mes yeux sombres et fatigués. Seulement, toute la joie qui émanait de ce visage ne me ressemblait pas du tout. Comme celle qui émanait du visage de mon père. Nous étions à cette époque là une famille unie, et nous nous étions séparé au fil des années comme des idiots. Je gardais quelques secondes le cadre dans mes mains avant de m'affaler sur mon lit. J'aurais pu pleurer. D'ailleurs, mon nez me piquait, et ma gorge était serrée. Seulement, cela faisait deux ans qu'aucune goutte n'avait coulée sur ce visage à la pâleur fantomatique, et il semblait que cela resterait dans cet état pour encore un bout de temps. Cela ne servait à rien de pleurer, absolument à rien. Certains diraient que à force de trop refouler mon état, je finirais par exploser, et il était vrai qu'il m'arrivait d'avoir des accès exagérés d'agressivité. Mais je m'en fichais totalement, après tout, cela ne faisait qu'éloigner encore plus les autres personnes de moi ce qui me convenait parfaitement. En y réfléchissant bien, j'étais allée d'un opposé à l'autre en l'espace de quelques mois .. Qui aurait pensé à ma naissance que les Newton finiraient comme ça ? Heureusement, je n'avais pas la mémoire assez élevée pour me rappeler de l'accouchement de ma mère. Cela aurait été traumatisant, pas vrai ? Si la mère souffre, je reste persuadée et absolument certaine que cela doit être un pire enfer pour la progéniture. Après tout, essayez vous, de vous imaginer dans un utérus tout chaud et bien confortable .. Avant que l'on vous en expulse de force. J'étais plutôt normale, à cette période là. J'avais du bon sens, puisque j'avais tout de suite compris que ce qu'il y avait à l'extérieur était moins attrayant que l'endroit dans lequel je vivais -le ventre de ma mère-, et c'était pour ça que j'étais sortie avec plusieurs jours de retard. Ils avaient même eu recours à la césarienne .. J'étais vraiment récalcitrante. Finalement j'étais sortie .. Totalement muette. Pourtant, mes poumons s'étaient déployés et gonflés d'air, et j'aurais du pleurer de cette souffrance. J'étais décidément un bébé pas normal. Se plaindre d'un bébé silencieux ? Oui, les deux Newton l'avaient fait. Ils avaient surement cru que j'avais une maladie mentale ou pas de langue (on sait jamais), mais les tests médicaux avaient révélé que j'étais tout à fait celle qu'ils attendaient. Mon prénom ? Calixte. Original, enfin en tout cas, je ne connais à ce jour personne qui porte le même. Grâce à Google, j'ai appris que j'avais le nom d'un ancien Pape … Et que cela voulait dire « le plus beau ». En tout cas, si j'étais la plus belle du lycée, je l'aurais su depuis belle lurette et mon manque total d'admirateurs ne pouvait dire autre chose .. J'étais donc surement prédestinée à devenir étrange si l'on me donnait un nom pareil. Oui, pourquoi pas Sarah ? Ou Sharon .. Un de ces trucs qu'on retrouve partout. J'étais née à l'hôpital de Spring Hill comme tant d'autres, et j'en sortais en criant à plein poumons. Je n'avais jamais aimé le changement. Et alors que j'avais été silencieuse à la naissance, mes deux parents se sont rendu compte que j'étais l'enfant la plus pleurnicharde que le monde eut jamais porté. Quelle ironie.

    uc



Dernière édition par Calixte Newton le Jeu 30 Juil - 10:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 8:38

bounce
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 8:38

BEHIND THE COMPUTER
      Avatar = Kristen Stewart
      Prénom = Fantine
      Niveau de rôle play = 14/20
      Exemple de rôle play =
      Où avez-vous connu le forum = PRD
      Commentaires sur le forum = Très joli et bien organisé ! Par contre aïe aïe l'orthographe il faudrait revoir tout ça ..
      Code = CODE CORRECTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    ;lizzie «» you can run but you can't hide «»
Elizabeth Eadson

Messages : 110
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 25


IDENTITY CARD
ÂGE: 30 ans
LOGEMENT:
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 14:36

    Bienvenue Smile
    C'est ton vrai prénom Fantine ?
    En tout cas c'est super joli Smile

    *j'ai aussi fait la remarque pour l'otrhographe & la grammaire & tralalalilalou xD*

_________________
    «I've been thinking too much about you
    See the sunset with no sleep at all
    Constantly thinking about you
    And i can't get through this at all»

    trentemøller ~moan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité Invité



MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 14:52

Bienvenue ! ( moi l'orthographe me choque pas car je fais des fautes --'' )
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 15:09

>> Kristen (L'
Moi ca dépend, quand la faute est trop énorme, ca me mets hors de moi. Mais quand c'est des petites fautes, il n'y a rien de grave! Personne n'est l'as de l'orthographe! Wink
Bref, WelcOme I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 17:17

    elizabeth ~ Oui, c'est mon vrai prénom. Merci !
    Oui en effet encore quand c'est quelques fautes mineures je dis rien mais là ça gène vraiment la lecture ..

    claire ~ Merci !

    mike ~ Oui je comprends, mais idem que ce que j'ai dit à elizabeth .. :/

    Hâte de RP avec vous tous !
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 17:31

moi aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I AM THE KING
- G r a n d & p u i s s a n t
The town of secrets

Messages : 315
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 25


IDENTITY CARD
ÂGE: 153 ans
LOGEMENT: Spring Hill
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: calixte newton.uc   Jeu 30 Juil - 22:28

Bienvenue sur The town of secrets,

    Merci, de ton inscription et bonne continuation pour ta fiche de présentation, en passant le code est correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: calixte newton.uc   

Revenir en haut Aller en bas
 

calixte newton.uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE TOWN OF SECRETS :: • TODAY ON THE SHOW • :: ▌« This is me. » :: Abandon -