AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message

Invité Invité



MessageSujet: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 13:33

LYNN BLYTHE

IT IS MY CHARACTER
« Lynn, vue par un de ses amis; »
    Franchement? Lynn est adorable. Je veux dire, on peut l'appeler à trois heures du matin, vous pouvez être sur qu'elle vous répondra. Elle arrive à être positive quand vous déprimez et elle fait les pires blagues du monde. Bref, en fait, naturellement, elle arrive toujours à redonner le sourire aux gens. Elle arrive à rassurer, et avec elle on se sent vrai. Elle ne cherche pas à faire le pas sur nos défauts, elle les accepte et trouvera toujours quelque chose de bon en eux. C'est une fille qui ne se prend pas la tête, elle est naturelle, et vraiment tendre avec les autres. Je l'ai jamais entendu dire du mal des autres dans le dos, elle reste franche. Si elle pense quelque chose, elle le dit, mais toujours avec ce petit air qui lui va bien. Parce qu'en fait je pense qu'on peut dire qu'elle reste quand même assez maligne. Elle sait toujours ce qu'elle va faire, malgré son caractère impulsif, elle est tendre et rusée. Une fille bien, vraiment. Mais bon, n'allez pas faire du shopping avec elle, vous en ressortirait vert. Non, sérieusement, elle est très dépensière, elle voit quelque chose qui lui plait? Elle doit se prendre la tête à faire ses comptes à la fin des mois. Mais bon, si elle ne sortait pas d'une journée shopping avec trente sacs, ça n'en serait pas une à ses yeux. J'ai jamais vu ça, elle est le vrai remède à la crise financière sans rire.


« Lynn, vue par un de ses exs; »
    Cette fille est cool. C'est la seule chose que je dirais sur elle. Nan parce qu'en fait, j'ai passé des moments de fous avec elle. Je crois qu'elle n'aime pas s'ouvrir facilement, d'ailleurs j'ai mis longtemps avant de la faire tomber dans mes filets mais elle est cool, vraiment je veux dire qu'elle a beau être particulièrement séduisante et élégante, elle peut sortir dans la rue en sweet shirt, ce qu'on a fait un jour d'ailleurs. Moi je pensais qu'elle allait passer vingt ans dans la salle de bains, tu vois. Genre, la fille qui veut toujours être belle partout, tout le temps, et non, elle a lavé ses dents, chopé un pull, un chouchou et on est partit. Impulsive la demoiselle. Enfin, je pense qu'elle cache une grosse douleur, parce qu'elle parle beaucoup. Tout le temps, elle trouve toujours quelque chose à dire, et je pense que ça la protège, comme ça elle dévoile ce qu'elle veut, les gens ne lui posent pas des questions inutiles. Enfin, un truc à savoir si t'es intéressée par elle, mec, elle est hyper têtue. Sérieux, une tête de bois cette fille, elle lâche pas le morceau et quand elle pense à un truc, elle pense pas à autre chose. Bref, je pense pas qu'elle veuille me revoir, parce qu'elle est hyper rancunière, mais moi je l'apprécie encore quoiqu'il arrive. D'ailleurs, demande lui de me passer mon tee shirt gris qu'elle a gardé si tu la vois. Merci.


« Lynn, vue par un de ses anciens professeurs; »
    Mademoiselle Blythe? Ma foi, bien sûr que je me souviens de cette jeune fille. Elle était assise tout derrière là-bas et elle suivait pas toujours mes cours d'ailleurs. Mais elle était sympathique et quand un sujet l'intéressait, elle mémorisait tout avec une incroyable précision. Un cerveau remarquable mais elle n'a jamais été intéressée par les études vous savez. Je la comprends, elle est impulsive, vivante, elle a toujours eu besoin de s'investir davantage qu'en s'asseyant sur une chaise de classe. Bref, une jeune fille sympathique, mais alors qu'elle bavarde! Elle ne cessait de parler, je la trouvais toujours retournée sur sa chaise de cours et ce n'était pas très agréable. Pourtant, elle s'en sortait avec la moyenne. Je me doute qu'elle a triché bien des fois, mais elle vous faisait ce petit sourire auquel personne, même le plus grand diable ne pourrait résister, et on oubliait en un éclair la scène. Je dois dire que c'était souvent elle que j'entendais, avec ses trois amis là, quelle bande de pipelettes, mais ils étaient vraiment gentils. Pas comme d'autres. Mademoiselle Blythe aimait bien charmer en cours, je m'en souviens très bien. Je l'ai revue il y a peu et elle est devenue une vraie jeune femme, ça fait plaisir. Pour le peu que je lui ai parlais, il est vrai que c'est une femme mature et intelligente qui a fait des choix judicieux pour son avenir. Je suis content de l'avoir eu comme élève.


THEY'RE A PART OF MY LIFE
Si je disais que j'ai pas mal d'amis, et que je pense être assez appréciée à Spring Hill, les gens me trouveraient pédantes, donc bon, je vais éviter de dire ça, même si je pense que c'est quand même pas mal la vérité. C'est vrai, je pense que les gens ne me prennent pas pour l'horrible mégère du quartier quoi. Mais ceux à qui je tiens le plus, quoiqu'il arrive, et peu importe l'importance de mon carnet d'adresse, ce sont Jack, Sally, Mike et Jenny. Je les aime vraiment et je serais toujours là pour eux, quoiqu'il arrive. Je les connais depuis le lycée il faut dire, donc bon forcément les liens sont depuis longtemps créés et même si cette période a été la plus belle pour notre amitié, même en grandissant, en devenant plus murs on a pas perdu de notre amitié et on reste unis. On se voit moins qu'avant, je ne dis pas le contraire, mais on s'aime vraimetn et on se voit aussi souvent que possible. Bon, parfois je suis un peu embêtée d'être la seule et je me sens un peu comme la roue du carrosse mais plutôt mourir que de l'avouer et ça fait un peu la frustrée de service. En même temps, ils ont tous une famille, ils sont tous follement amoureux et moi je suis encore célibataire malgré mon vingt-quatrième anniversaire. Enfin, ça ne m'empêche pas d'y croire encore. Seulement, plus avec la même intensité et en cas de coup durs, j'ai toujours Pepsy. C'est mon labrador, un chien que j'ai acheté il y a de ça deux ans et j'avoue que je l'aime énormément aussi. Je le considère comme un humain à part entière parfois, et ça me vaut d'être prise pour une folle...


BEHIND THE COMPUTER
        ► Avatar = S. Bush <3
        ► Prénom = Ludy
        ► Niveau de rôle play = Huum, 16/20...
        ► Exemple de rôle play =
        Spoiler:
         
        ► Où avez-vous connu le forum = Par PRD, section projet.
        ► Commentaires sur le forum = Juste, magnifique, et puis j'adore l'effet de l'header quand on passe la souris dessus (L) par contre, pour l'orthographe... Ouch.
        ► Code = CODE CORRECTE


Dernière édition par Lynn Blythe le Jeu 30 Juil - 19:04, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 13:33


EVERY STORY MUST BE WRITTEN
Bon, alors voilà? On y est? C'est ça, pas vrai? Reprendre sa vie, du début, s'arrêter à chaque passage, y trouver du bon? Je sais pas, pas sur que je le puisse. Et je ne dirais pas tout. Je peux pas tout révéler sur moi. Bien sur que non, personne ne le peut. D'ailleurs, je serait tentée de ne dire que le meilleur, mais je ne le peux pas. Parce que sinon on me croirait pas. La vie c'est pas ça. On ne construit pas la vie sur des pétales de roses et la mienne n'est pas digne d'un compte de fées. Ce serait plutôt des trolls affreux et aveugles qui piétinent les fleurs de jardin de grands mères tu vois. Bref, mais comme toute histoire, même si elle ne raconte pas la même chose, même si elle me concerne, elle a un début. Laisse moi te raconter.

J'ai vu le jour ici, sur ses terres belles, ordonnées, où la nature n'a aucun droit sur l'homme. Mais j'aime Spring Hill, je m'y sens bien, c'est chez moi après tout. Voilà donc vingt quatre ans que je parcoure les rues de cette ville, que j'ai appris à l'apprivoiser et maintenant je m'y sens vraiment bien je dois dire. Je connais tout de cette ville, là où mes parents ont décidé de s'installer, vingt cinq ans plus tôt. Je ne pense pas qu'ils se soient aimés un jour ou alors il y a vraiment longtemps, et pendant une période de vingt minutes. Le temps de frotter chair contre chair, le temps de vingt minutes de trop qui ont détruit leur vie en provoquant la mienne. Bref, de l'union de Jane et Philip, je suis venue au monde. Pas franchement miraculeux, tout le monde c'est comment ça se passe, sauf que pour moi, il n'y avait pas d'amour, juste du désir et de l'envie, une folle envie, un besoin charnel. Me dire que je suis pas le fruit de l'amour me pousse parfois à penser que par conséquent je ne le mériterais jamais mais c'est tellement noir comme pensées que j'évite de m'y attarder. Après tout, Jane et Philip ont fait des efforts pour moi. Déjà, ils ont continué à rester ensemble, se trompant mutuellement mais ils sont restés ensemble parce que tous les deux étaient trop orgueilleux. Si un partait, l'autre allait lui faire la guerre, prétextant qu'il était faible pour ne pas s'occuper d'un enfant mais que lui le ferait. Alors, pour ne pas perdre la guerre ils ont fini par rester ensemble; mais jamais ils n'ont eu de gestes tendres entre eux et envers moi pas particulièrement non plus. Bref, c'était idiot de penser que je pourrais être heureuse comme ça. Et pourtant je reste une fille assez équilibrée...

Ils ont donc acheté une maison, pour faire croire que leur bonheur était réel. Philip n'a jamais eu de problèmes financiers, c'était plutôt un problème de coeur. Totalement insensible, il n'a jamais pu m'aimer comme j'en avais besoin mais je n'ai jamais pu le lui reprocher, ni lui ni ma mère ne m'avaient voulu, il ne pouvait en être autrement. Bref, j'ai fini par devenir une petite fille assez renfermée et pourtant extrêmement joueuse. J'étais toujours heureuse parce que la tristesse avait pris trop d'importance dans ma vie pour que je m'y attarde. Alors, du coup j'étais la première à dire oui à la maîtresse, je me souviens que je mangeais la pâte à modelé. Je trouvais qu'il était trop dommage qu'une chose si agréable à modeler, si belle, si colorée ne doivent pas être mangée comme toutes les belles choses du monde. Ouais, j'étais quand même sacrément glouton et ça m'a un peu perdue parce que j'ai fini à l'hôpital pas mal de fois. Surtout après avoir avalé de la colle. C'était horrible au goût mais l'odeur me plaisant bien j'avais éveillé mes papilles gustatives qui se sont prêtées au jeu. Quelle horreur! J'étais coupée en deux après ça, impossible de pouvoir bouger et je crois que depuis ce jour j'ai cessé de vouloir manger tout et n'importe quoi et je suis très difficile niveau nourriture mais peut on réellement m'en vouloir? Après tout, je ne fais que m'assurer que je ne vais pas finir à l'hôpital comme quand j'avais quatre ans. C'est juste totalement légitime.

Bon, et puis ensuite, on n'échappe pas à l'école primaire, au collège, au lycée et à toutes ces étapes essentielles de la vie. Moi je me sentais bien dans ces établissements. Le programme scolaire était contre moi parce que je ne supportais pas les cours en eux mêmes mais je préférais toujours être là bas que de rentrer chez moi, supporter ma mère et mon père qui mangeaient en décalé, qui se croisaient sans jamais se parler dans la maison. On aurait dit des colocataires, ils avaient carrément partagés le frigo en deux pour éviter de faire les courses de l'autre. Bref, c'était vraiment n'importe quoi et ça m'a dégoûté de tout je dois dire. J'ai souvent été triste en allant chez des amis et en découvrant à quel point leur vie avec leur parent était belle. La mienne était misérable et pour cette raison je n'ai jamais voulu inviter les gens chez moi. Pour sauver les apparences je souriais, je riais toujours, sans jamais laisser transparaitre que j'étais une enfant dépaysée et seule, abandonnée par des parents sans coeur. Mais bon, ça a développé chez moi un talent pour la conversation et pour ça je ne peux pas leur en vouloir. J'ai aussi beaucoup dessiné pendant cette période et ça m'a aidé je dois dire. Bref, je n'ai pas eu une enfance facile, mais malgré tout je pense m'en être bien tiré. Ma mère est partie avant que je n'ai quinze ans. Elle n'a pas donné d'explications, elle a juste tiré sa révérence après quinze ans à endurer sa fille, rien de plus. J'ai pas pleuré cette nuit là en la voyant faire ses valises parce que je savais qu'elle n'allait pas me manquer, après tout, elle n'avait été qu'une statue. De là, mon père a commencé à m'aimer. Et ça m'a fait du bien.

La solitude a toujours été une grande ennemie, parce que je l'ai toujours connue, mais ça a changé grâce à mon père. Il est devenu celui que je voulais voir dans ma vie. J'ai du mal à dire mon père, je l'appelle plus Philip, parce que je n'ai jamais été doué pour leur montrer que je voulais les aimer, du coup, les prénoms c'était plus simples, pas de sentiments mais là mon père a vu qui j'étais et il m'a aimé, vraiment. Je sais pas trop comment expliquer ça, disons qu'il a été très présent brusquement après le départ de Jane et ça m'a fait plaisir, il souriait tout le temps, il était attentif à mes désirs, à tout ce que je désirais. Il a commencé à m'aimer quoi et du coup, pour le lycée j'étais plus prête que jamais. En effet, je suis allée au lycée à cette période et j'ai connu les plus belles années de ma vie, grâce à Jenny, Sally, Mike et Jack en particulier, mais aussi parce que j'avais tout pour moi. J'ai été délégué des classes pendant les quatre années de mon éducation au lycée, j'ai aussi été la chef des pompom girl et autant dire que c'était pas toujours du gâteau. Parce que ma passion première reste la danse et la gymnastique et que ces filles s'en fichaient. Elles voulaient juste sortir avec des basketteurs. Ah! Qu'est ce que ça a pu m'énerver ça aussi mais bon, j'ai rien trouvé à y faire que de leur donner plus de répétitions qu'elles ne le méritaient. On peut dire que j'étais connue et aujourd'hui encore je pense que les élèves du lycée se souviennent de moi, d'ailleurs je l'espère un peu. C'est quand même moi qui leur ai permis une salle de repos avec des canapés et des magasines, c'est pas rien!

Seulement, autant dire qu'une fois le lycée fini j'ai eu mal. J'ai passé des mauvais moments. Je venais de me faire larguer par le mec avec qui je comptais, comme les quatre autres passer un temps de ma vie important. Au lieu de quoi j'ai eu droit à une rupture mauvaise et méchante qui m'a fait souffrir pendant des années. Ryan il s'appelait, mais je ne peut pas trop lui en vouloir. Après tout les mannequins ne restent pas belles des années. Enfin à la fin du lycée je me suis demandée ce que j'allais faire de ma vie, je ne voyais rien qui m'intéressait vraiment et vers quoi me diriger, mais peu à peu j'ai fini par trouver. J'ai donc demandé à Philip de l'aide. Il avait toujours été là pour moi, me payant la maison de mes rêves et pour se racheter de sa conduite passé il ne semblait rien trouver de mieux que de me donner de l'argent. Je n'ai jamais dit non mais voilà, là j'avais enfin une idée pour en profiter pleinement et ne pas augmenter le volume de mon armoire : j'allais ouvrir ma propre société. Ce que je fis. J'ouvris une société, ne sachant pas si elle rebondirait ou pas, avec pour tuteur légal mon père, j'étais devenue, en un an organisatrice de soirées et je peux vous dire que mon affaire marche du tonnerre de Dieu. J'ai voulu rembourser mon père mais il refuse. Du coup, je vis vraiment aisément et j'en suis heureuse. Il ne me manque pas grand chose pour mon bonheur: une vie de couple et une situation de mère. Je ne demande pas la Lune, je veux juste le bonheur.



Dernière édition par Lynn Blythe le Jeu 30 Juil - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 13:34

hey welcome ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 14:07

    Merci beaucoup.
    J'aime ton avatar I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    ;lizzie «» you can run but you can't hide «»
Elizabeth Eadson

Messages : 110
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 25


IDENTITY CARD
ÂGE: 30 ans
LOGEMENT:
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 14:08

    Bienvenue Smile

_________________
    «I've been thinking too much about you
    See the sunset with no sleep at all
    Constantly thinking about you
    And i can't get through this at all»

    trentemøller ~moan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 14:13

>> Bienvenue à Toi Lynn et bonne chance pour le reste de ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 14:15

    Merci à vous deux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 14:15

>> De Rien =)
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 14:32

Lynn Blythe a écrit:
    Merci beaucoup.
    J'aime ton avatar I love you

Oui , j'ai craqué dessus lol
Revenir en haut Aller en bas

Invité Invité



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 19:01

    Et voilà, ma présentation est terminée I love you
    Et mon secret est envoyé à Town of Secrets. Je peux modifier quoique se soit s'il y a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I AM THE KING
- G r a n d & p u i s s a n t
The town of secrets

Messages : 315
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 25


IDENTITY CARD
ÂGE: 153 ans
LOGEMENT: Spring Hill
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   Jeu 30 Juil - 22:51

Bienvenue sur The town of secrets,
    Le code est correcte. Ainsi que ton secret que j'ai bien reçue et que j'approuve. Tu es VALIDER !
    J'éspere que tu passeras de bons moments en notre compagnie, si tu à des questions, n'hésite pas à me les possés. Bon rôle play =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne construit pas une vie sur des pétales de roses ▬ Lynn, OVER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE TOWN OF SECRETS :: • TODAY ON THE SHOW • :: ▌« This is me. » :: Abandon -